Santé au travail

Tout comprendre sur les troubles musculo-squelettiques (TMS)

Tout comprendre sur les troubles musculo-squelettiques (TMS)
Par
Nelly Darbois
,
Kinésithérapeute, experte sport-santé.
Tout comprendre sur les troubles musculo-squelettiques (TMS)

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont un groupe d’affections fréquentes provoquées, entretenues ou aggravées par le travail. Il s’agit aujourd’hui d’une problématique d’ampleur dans les pays industrialisés.

Les troubles musculo-squelettiques sont avant tout des douleurs ayant des répercussions néfastes et concrètes sur les activités professionnelles et du quotidien.

Cet article vise à comprendre:

  • ce qu’est un TMS et ses causes;
  • les conséquences économiques des TMS pour les entreprises;
  • comment prévenir et traiter efficacement les TMS.

Localisation, types et fréquence des TMS

Ces douleurs sont localisées sur le système musculo-squelettique :

  • cou ;
  • épaules ;
  • dos ;
  • bras ;
  • mains ;
  • jambes ;
  • pieds.

On rencontre différentes dénominations pour ces douleurs, en fonction de leur localisation : syndrome du canal carpien, épicondylite, lombalgie, cervicalgie, syndrome de la coiffe des rotateurs, etc. La particularité de ces douleurs est qu’elles sont provoquées, entretenues ou aggravées par le travail, ce qui leur vaut d’être qualifiées de TMS.

En France, les TMS représentent le motif n°1 de maladie professionnelle donnant lieu à une indemnisation. C’est le cas dans plusieurs pays en Europe.

Les trois localisations les plus fréquentes reconnues comme maladies professionnelles sont l’ensemble main-poignet-doigts (37%),l’épaule (21%) et le coude (22%).

Quelles sont les causes des TMS ?

Il est parfois difficile de savoir exactement ce qui se passe dans le corps de quelqu’un souffrant d’un TMS. Est-ce une inflammation ? Est-ce un nerf comprimé ? Un autre mécanisme ? En revanche, il est souvent possible d’identifier les conditions de travail qui ont fait apparaître la douleur. De manière générale, les situations qui conduisent à un TMS sont :

  • répéter régulièrement un même geste (p. ex.,utiliser un clavier d’ordinateur toute la journée) ;
  • maintenir la même posture pendant longtemps (p.ex., la position assise) ;
  • réaliser un mouvement de forte intensité sans précaution (p. ex., soulever une lourde charge) ; 
  • une combinaison de ces situations.

Et bien sûr, la présence de certains facteurs tels que l’âge ou un problème de santé (diabète, obésité, maladie rhumatismale, etc.)peut augmenter le risque de TMS.

Combien coûtent les TMS aux entreprises ?

Les TMS coûtent cher à l’entreprise : en 2015 par exemple, plus de dix millions de journées de travail ont été perdues en France à cause des TMS.

Les TMS génèrent des coûts par différents biais :

  • collaborateurs absents, ce qui coûte doublement à l’entreprise (traitement des salaires et perte de productivité) ;
  • augmentation des risques de TMS encourus par les autres collaborateurs du fait du transfert de charge de travail des absents. Ce transfert de charge augmente en effet la quantité de travail à fournir, ainsi que les risques psycho-sociaux subits par les collaborateurs.

Comment prévenir les TMS ?

L’idéal est bien sûr d’être en mesure de prévenir les TMS avant qu’ils n’arrivent. À ce titre, on peut distinguer deux niveaux d’action, celui du collaborateur et celui de l’entreprise.

Prévenir les TMS individuellement

Au niveau du collaborateur, il n’est jamais de trop de rappeler l’importance de la mise en œuvre des règles d’hygiène de vie de base. Il s’agit :

  • d’avoir un bon sommeil et une bonne alimentation ;
  • de pratiquer régulièrement une activité physique ;
  • d’éviter les conduites addictives (tabac, alcool, etc.).

Ce sont autant de leviers à la portée de la personne soucieuse de prévenir la survenue de TMS… Et bien plus encore.

Qui plus est, prêter attention aux différents types d’inconforts subits au travail peut permettre d’identifier en amont les risques de développement d’un TMS, et d’essayer d’y remédier.

Prévenir collectivement les TMS

Au niveau de l’entreprise, il peut être bon de s’inspirer de la démarche TMS pro élaborée par l’Assurance maladie. Cette démarche a précisément pour objectif de prévenir les TMS. Elle se décompose en 4 étapes :

  • Suis-je concerné ?
  • Par quoi commencer ?
  • Comment agir ?
  • Quels résultats pour mon entreprise ?

Ce programme de prévention a déjà fait la preuve de son efficacité auprès de plusieurs groupes tels que Pasquier ou Pigeon.

Comment soigner les TMS ?

Quand le TMS n’a pu être évité, il faut alors le traiter. À nouveau, deux niveaux d’action peuvent être distingués.

Ce que peut faire l’employé

Au niveau du collaborateur affecté, prendre au sérieux la prise en charge et les conseils proposés par son médecin traitant est déjà un bon point de départ.

L’employé peut également tenter d’identifier les contraintes physiques ou psychologiques potentiellement irritantes ou aggravantes vis-à-vis du TMS. Il peut s’en référer à sa hiérarchie pour discuter de ce qui peut être déployé à moindre coût (acheter une souris d’ordinateur ergonomique, par exemple).

Ce que peut faire l’entreprise

Au niveau de l’entreprise, la prise en charge des TMS passe d’abord par être à l’écoute et prendre au sérieux ses collaborateurs concernant leurs plaintes douloureuses. La nature subjective de la douleur fait qu’un observateur extérieur ne sera jamais légitime à remettre en cause la réalité de la souffrance exprimée.

Ensuite, tout comme pour la prévention, il faudra tenter de comprendre les contraintes physiques et psycho-sociaux à l’origine du problème, et cela afin de les modifier.

Enfin, recourir à un ergonome, ou à un spécialiste du bien-être au travail peut constituer un levier d’action de choix.

Nelly Darbois

Kinésithérapeute, experte sport-santé.

Diplômée de l’Institut de formation en kinésithérapie et d'un Master Recherche en Communication et pédagogie en santé, Nelly exerce aujourd'hui en tant que kiné et mène des travaux de recherche scientifique dans le domaine de la santé.

1 fois par mois, toutes les news de la QVT dans votre boite mail.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment. Promis, on ne vous harcèlera pas.
Merci 🚀
Votre inscription a bien été prise en compte
Oops! Something went wrong while submitting the form.