Santé au travail

Combien coûtent les arrêts de travail liés aux TMS dans la grande distribution ?

Combien coûtent les arrêts de travail liés aux TMS dans la grande distribution ?
Par
Nelly Darbois
,
Kinésithérapeute, experte sport-santé.
Combien coûtent les arrêts de travail liés aux TMS dans la grande distribution ?

Les TMS semblent un problème inévitable quel que soit le secteur professionnel. La grande distribution n’est donc pas épargnée. Se pose alors irrémédiablement la question des actions à mettre en œuvre pour résoudre ce problème.

Pour être efficace, il va falloir d’abord s’assurer de bien comprendre le phénomène sur lequel on souhaite agir. La dimension économique des TMS dans la grande distribution est un des éléments du tableau, et c’est là l’objet de cet article.

Que sont les TMS : rappels

« TMS » est un acronyme faisant référence aux troubles musculo-squelettiques. Ces troubles se caractérisent principalement par des douleurs résultant d’une suractivité sur le lieu de travail. Ces douleurs peuvent toucher différents groupes articulaires tels :

  • ceux des membres supérieurs : épaules, coudes, poignets, mains ;
  • ceux du tronc : cou, dos, thorax ;
  • ceux des membres inférieurs : hanches, genoux, chevilles, pieds.

Ces problèmes de santé sont fréquents, en particulier dans la grande distribution. Ils sont responsables de près de 87 % des maladies professionnelles en France. Les maladies professionnelles étant elles-mêmes le vecteur principal des arrêts de travail dans la grande distribution.

Les différents types d’arrêt de travail

On peut distinguer trois types d’arrêt de travail :

  • pour cause d’accident de travail (p. ex., une chute au travail) ;
  • pour cause de grève ;
  • pour cause d’arrêt maladie.

Parmi les arrêts de travail pour maladie, on catégorise :

  • les arrêts de travail pour maladie professionnelle ;
  • les arrêts de travail pour maladie non professionnelle.

Une maladie professionnelle est une maladie ou un problème de santé résultant de manière avérée d’une exposition au milieu professionnel. Dans le cadre de cet article, nous nous intéressons aux coûts des arrêts de travail pour maladie professionnelle de type TMS.

Les TMS dans la grande distribution

Les TMS dans la grande distribution sont un problème de santé fréquent. Il existe de nombreux chiffres à leur sujet dont voici un bref échantillon :

  • les TMS sont la première cause de maladies professionnelles (plus de 95 %) ;
  • 40 % des arrêts de travail consécutifs à un TMS sont en rapport avec un mal de dos ;
  • les facteurs de risque principaux des TMS sont des contraintes posturales et articulaires (45 %) et des manutentions manuelles de charges (40 %).

Combien les TMS coûtent-ils à la grande distribution ?

Les TMS génèrent un grand nombre d’arrêts de travail dans la grande distribution. Ces arrêts de travail peuvent donner lieu à des arrêts plus ou moins longs et fréquents pour maladie simple. Les TMS peuvent aussi donner lieu à des arrêts encore plus longs et fréquents quand ils dégénèrent en maladies professionnelles.

Les conséquences de ces deux types d’arrêts de travail entraînent pour l’entreprise deux catégories de coûts : des coûts directs et indirects.

Coûts directs des TMS pour la grande distribution

Les coûts directs des TMS représentent ce qui est payé de manière directement visible et transparente pour leurs conséquences. Sans surprise, les coûts directs des TMS pour la grande distribution sont de différentes natures.

Les différents types de coûts directs associés aux TMS sont :

  • la contribution de l’entreprise à l’indemnisation de l’absence du salarié ;
  • la contribution de l’entreprise au coût des maladies professionnelles reconnues.

Que représentent concrètement ces coûts pour la grande distribution d’un point de vue chiffré ? On dispose en France d’un certain nombre de données à ce sujet telles que :

  • plus de 1,5 million de journées de travail perdues annuellement ;
  • ce qui représente plus de 7 300 équivalents temps plein ;
  • pour un coût total annuel de 113 millions d’euros pour les entreprises du secteur.

On peut trouver ces chiffres élevés. Pourtant, il faut savoir qu’ils ne représentent vraisemblablement que la partie émergée de l’iceberg, en comparaison des coûts indirects des TMS.

Coûts indirects des TMS pour la grande distribution

Les coûts indirects des TMS sont le négatif des coûts directs. Ils sont plus difficiles à apprécier de prime abord. Tout comme les coûts directs, on en distingue différents types :

  • coûts des démarches administratives ;
  • coûts additionnels en ressources humaines ;
  • investissements matériels ;
  • financements de formations ;
  • déficits de productivité, d’attractivité, d’image de marque, etc.

S’ils sont plus complexes à inventorier et à mesurer, on estime que les coûts indirects représentent 1,5 à 6 fois les coûts directs.

En résumé, l’ensemble des coûts des troubles musculo-squelettiques pour le secteur de la grande distribution est conséquent. Et il s’agit là uniquement de considérations économiques. À celles-ci, il faut ajouter toute la souffrance humaine que crée les TMS. Dans ces conditions, on peut alors mesurer toute l’importance qu’il y a à agir pour réduire leur ampleur.

Nelly Darbois

Kinésithérapeute, experte sport-santé.

Diplômée de l’Institut de formation en kinésithérapie et d'un Master Recherche en Communication et pédagogie en santé, Nelly exerce aujourd'hui en tant que kiné et mène des travaux de recherche scientifique dans le domaine de la santé.

1 fois par mois, toutes les news de la QVT dans votre boite mail.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment. Promis, on ne vous harcèlera pas.
Merci 🚀
Votre inscription a bien été prise en compte
Oops! Something went wrong while submitting the form.